Quelles sont les différentes solutions de financement pour une entreprise ?

Publié le : 07 octobre 20215 mins de lecture

Si une entreprise voudrait obtenir des nouvelles ressources financières pour assurer son développement, elle devrait opter à des diverses solutions de financement : dont la dette bancaire, augmentation de capital, crowdfunding, obligation…

En effet, ces solutions ont pour objectif de répondre impérativement aux différents besoins de l’entité en question. Mais ceci dépend profondément de la position actuelle de cette dernière, si elle est en phase développement ou en phase d’amorçage. Quelles sont donc les différentes solutions de financement pour une entreprise ?

Pourquoi les entreprises ont des besoins de financement ?

En général, une entreprise devrait certainement assurer l’adéquation entre les moyens financiers disposés et la stratégie choisie. L’entité doit réaliser une estimation sur les besoins liés au cycle d’investissement et ceux liés au cycle d’exploitation.

Pour cela, si elle veut recourir à une solution de financement, elle doit déterminer tout d’abord les caractéristiques de ses besoins (s’ils sont des besoins liés à l’exploitation ou des besoins liés à l’investissement).

Pour les besoins liés à l’exploitation, la société a besoin des capitaux pour assurer le financement de son exploitation (incluant l’achat des matières, le stockage de ces produits, leurs transformations et le stockage des produits finis).

Pour les besoins liés à l’investissement, l’entreprise doit faire un investissement si nécessaire pour assurer sa survie et de rester compétitive sur le marché. Pour une expertise comptable et un conseil sur les projets de création d’entreprise, faire appel à un fiduciaire à Luxembourg est une meilleure solution.

Quelles sont les différentes solutions de financement pour une entreprise ?

Généralement, pour trouver une meilleure solution de financement, l’entreprise pourrait financer ses besoins spécifiques grâce à des ressources financières externes ou grâce à un financement interne. Comme modalités de financement, il y a l’augmentation du capital (permettant d’accroître le capital de la société par émission des nouvelles actions), l’autofinancement (il s’agit ici de financer l’investissement de l’entreprise par ses ressources générées au cours de l’exercice comptable), l’emprunt obligatoire (un emprunt à long terme, réservé aux grandes entreprises) et l’emprunt bancaire (la banque met à la disposition de l’entreprise des capitaux, après un examen de sa situation financière).

De plus, il y a la modalité par voie d’un crédit bail, qui est un contrat de location à durée précise, d’un bien immeuble ou meuble, permettant à l’entreprise d’avoir à sa disposition un bien sans engagement des capitaux.

Par ailleurs, il y a aussi la modalité d’escompte (une opération de crédit avec laquelle la banque rachète des effets de commerce à l’entreprise avant l’échéance dont le montant est diminué d’intérêts), l’affacturage (les établissements de crédit se chargent des créances moyennant une commission), et les découverts bancaires (qui sont les crédits de trésorerie permettant d’affronter les besoins potentiels des sociétés pour équilibrer sa trésorerie).

Comment s’effectue le choix d’une modalité de financement ?

Pour choisir son mode de financement, quelques critères de choix sont à prendre en compte : dont l’objet à financer, le risque du financement et le coût. En effet, l’objet à financer représente un investissement stable et nécessaire pour une entreprise s’il est lié à son activité principale.

Parmi les critères de choix d’un mode de financement d’une entreprise, il y a le coût (cherchant à optimiser ses opérations tout en réduisant son coût) et le risque du financement (un élément crucial qui détermine le coût ; plus le risque devient important, plus le prix réglé par la société concernant le financement des opérations sera élevé).

Plan du site